TREMPLINS THÉÂTRE #2

Vendredi 20 mai 2022 | 20:30
| Théâtre
Je réserve
Plein tarif : 5€
Avec : Cie Des Orientés, Cie Sostanza, Cie les 100 souliers, Cie A l’aven!r, Cie Populo

Trois soirées dédiées à la jeune création, pendant lesquelles les spectateurs et les professionnels pourront découvrir différentes propositions artistiques, formats courts de 15 minutes, comme autant de flashs au goût de l’air du temps.

Lors de chaque soirée, une aide sera attribuée, par le Fonds de Dotation du théâtre des Calanques, à l’une des compagnie après un vote du public et d’un jury professionnel.

Nous vous attendons avec impatience pour soutenir ces jeunes artistes, et sollicitons vos dons au fonds de dotation : chacun peut contribuer, les aides que vous pourrez apporter sont en partie déductibles de vos impôts.


AUX CŒURS DES MONSTRES 

Cie Des Orientés

Mise en scène : Sarah DOUKHAN

Texte et Dramaturgie : Iris LAURENT

Avec : Khadim FALL, Ysanis PADONOU, Pierre Ophèle-Bonicel, Victor VANDECASTEELE,

Aline YANKAL

L’autrice imagine une société imaginaire. Manifestement post-coloniale. Une ville fictive, Victoria, découpée en deux quartiers – le riche et touristique Fleurys et le clandestin et mal-famé District – un dirigeant, tyran prêt à tout pour conserver son pouvoir et le récit d’une insurrection, contre un système liberticide et ségrégationniste.

Sur le plateau, une serre luxuriante, quelques chaises, l’évocation d’un ring de boxe. Et la présence engagée de 4 acteurs aux prises avec ce récit qui questionne les origines sur nos identités. Incarnant ou restituant en direct cette fiction politique.


GOODBYE PENELOPE

Cie Sostanza

texte et mise en scène : Elyssa Leydet Brunel

avec : Elyssa Leydet Brunel, Elise Pignard et Ela Przekaza

C’est un récit, tout à la fois un chœur et dialogue, discussions et divagations : trois femmes au bord de la mer, la méditerranée et ses langues multiples s’y démultiplie : elles parlent, échangent leurs mots, leurs chants et légendes familiales, tout en œuvrant aux tâches quotidiennes.

Parmi elles, la figure mythologique de Pénélope, femme d’Ulysse dans l’Odyssée. Pénélope est toujours restée dans l’île d’Ithaque, elle n’a pas vu le monde. Au contact des autres femmes, Pénélope essaiera de mettre des mots sur ses sentiments et ses colères. Une belle odyssée de la parole perdue, de l’éternelle migration.


CONTES DE FAITS

Cie les 100 souliers

Écrit et mis en scène par Caroline Tardy et Gala Fatus Rieser

Avec : Zélie Fasquel, Gala Fatus Rieser, Clémentine Malandin, Clément Supparo, Caroline Tardy

Trois héroïnes de contes célèbres. Un conteur. Un procès.
Contes de faits c’est l’histoire d’un règlement de comptes entre Blanche Neige, Peau d’Âne, et la Petite Sirène, qui portent plainte contre le conteur. Le chef d’accusation ? Diffamation.
A travers une joute verbale féroce, des reconstitutions burlesques, et de nombreux témoins, le public désigné comme juré va découvrir l’envers du conte de fée.

Co-écrite, cette pièce est une création, joyeuse et ludique, donnant une lecture critique des contes tout en restituant leur joli monde poétique.


STABAT MATER FURIOSA

Cie A l’aven!r

De Jean-Pierre Siméon

Mise en scène et interprétation : Marion Begoc

Interprétation et langue des signes française : Célia DARNOUX

Une mise en scène pour 2 comédiennes du Stabat mater furiosa de Jean-Pierre Siméon, cri solitaire d’une femme qui se révolte contre la guerre et la violence. La pièce, écrite en 1997, trouve aujourd’hui un écho saisissant. Dans cette version bilingue en français oral et langue des signes, Marion Begoc et Célia Darnoux portent à deux la parole de cette femme, égérie et suppliante, qui s’adresse aux hommes, aux guerriers, incarnant la surdité de l’injonction martiale. Et la langue des signe se fait chorégraphie muette.

 
LES AVEUGLES

Cie Populo

de Maurice Maeterlinck

Adaptation et mise en scène de Clara Koskas

Avec : Suzanne Ballier, Grégoire Chatain, Paul de Moussac, Léo Hernandez, Pénélope Martin, Angélique Nigris, Diane Rumani, et Randa Tani

Dans l’étrange texte du belge Maurice Maeterlinck, trois hommes et cinq femmes aveugles sortent en promenade de leur asile, sous la conduite d’un aumônier, au cœur d’une très ancienne « forêt septentrionale ». Mais il s’éclipse et les aveugles se retrouvent seuls…

Dans une esthétique qui croise tradition grecque et japonaise, marionnettes et danse butô, la compagnie Populo guide le spectateur dans un univers fantasmagorique de masques blancs, toges noires et yeux clos. La porosité entre la vie et la mort est questionnée, et nous ramène à notre dérisoire condition humaine. L’aventure de cette troupe de 9 jeunes artistes est en soi une performance rare.