• Marion Coutris
  • Serge Noyelle
  • Noël Vergès
  • Marco Quesada
  • Flavio Franciulli
  • Rémi Brès
  • Patrice Pujol
  • Gregori Miege

Formée comme comédienne à l’Ecole nationale Supérieure des arts et techniques du théâtre (EnSatt), Marion Coutris travaille depuis 1985 dans plusieurs projets théâtraux en France et à l’étranger (Royaume-Uni, Belgique, Suisse) et intègre dès 1987 la Compagnie Serge Noyelle, où elle devient une interprète de la plupart des créations réalisées : Macbeth, Antigone, Quartett, Ubu Roi, Les Possédés de Loudun, entre autres.

Sa pratique d’actrice et de dramaturge au sein de la compagnie la conduit à l’écriture dramatique qu’elle pratique dès lors parallèlement au jeu. Ses textes deviennent rapidement un des matériaux privilégiés sur lesquels s’appuie le travail de création de la compagnie, basée sur une pluridisciplinarité: théâtre, danse, scénographie, musique.

Par ailleurs, elle est membre du Comité de lecture Antoine Vitez, chargé de traduire et de promouvoir les écritures dramatiques contemporaines étrangères. Elle travaille à la traduction et à l’adaptation de plusieurs oeuvres étrangères – Œdipe-Roi et Antigone de Sophocle –, ses pièces Labyrinthe, Entremets-Entremots, One Day 49, Les NoNo font leur cirque sont traduites en chinois, anglais, espagnol, néerlandais, allemand et sont jouées en France et sur les scènes internationales.

C’est en 1998 qu’elle signe sa première mise en scène autour des Confessions de Jean-Jacques Rousseau puis Paroles d’amour en 2004, Histoires du Chapeau (spectacle jeune public) en 2008, et Bartokantes (opéra) en 2011.
Elle fonde avec Serge Noyelle, en 2003, l’école européenne des arts de la scène. Le Styx Théâtre s’implante en 2008 à Marseille où il devient le Théâtre NoNo, centre de création et de recherche. Marion Coutris en devient la directrice artistique. Elle obtient en 2010 le Diplôme d’état pour l’enseignement du théâtre (D.E).

Elle est Winnie dans Oh les beaux jours, créé en mai-juin 2013 au Théâtre NoNo.

Plasticien de formation, Serge Noyelle s’engage rapidement vers le champ théâtral, où il voit la possibilité de décloisonner les écritures et de croiser différentes visions artistiques: la parole, le récit et la musique constituent la trame esthétique de son travail, en correspondance sensible avec l’image et le mouvement.

Depuis ses premières mises en scènes et scénographies originales avec la compagnie qu’il fonde en 1984, il développe une esthétique singulière – un univers baroque et rigoureux issu du chaos et du silence – fondée sur des réflexions philosophiques et une expérience physique de l’espace où les langues se métissent, fragmentées, elles se renvoient en écho et contredisent le mouvement des corps.

Une affinité particulière avec l’écriture musicale le conduit à explorer tout particulièrement le rapport texte/univers sonore.

Il met en scène des opéras, du théâtre et des événements urbains ou hors les murs, et réalise des spectacles dans le monde entier, travaillant toujours à reconsidérer le rapport au spectateur.

Jusqu’en 2012, il dirige le Théâtre de Châtillon. Il y crée en 1992 le Festival des arts de la rue.

Chargé de conférence à l’université de Paris Dauphine, il enseigne également au Centre national des arts du Cirque. Il est membre du collège de compétence pour la FaiAR, première formation supérieure des arts de la rue fondée par Michel Crespin.

En 2008, Serge Noyelle s’implante à Marseille où s’installe sa compagnie qui devient le Théâtre NoNo, lieu de création original situé dans le site naturel de la Campagne Pastré.

Il y développe depuis lors une écriture artistique reconnue internationalement et y ancre le pôle principal d’initiatives artistiques, de rencontres et de formation de la compagnie.

Formé à l’EnSatt (Ecole nationale Supérieure des arts et techniques du théâtre), il joue Pirandello (Sacha Pitoeff), Yourcenar (Marie Guilmineau), Marivaux, Duras, Handke et Musset (Pierre-Antoine Villemaine), De Sacy (Michel Didym), Racine (Jean-Marc Brisset), Ionesco, Copi (Laurent Ogé) ou encore Artaud (Alain Pain).

Par la suite, il intègre la Compagnie Royal de luxe avec le metteur en scène Jean-Luc Courcoult. Il y interprète La Véritable Histoire de France, La Parade, Les Embouteillages, Le Géant tombé du ciel, Le Péplum et Le Géant. Il rencontre Jean-Louis Hecquel et joue Profession : Quichotte.

Il intègre en 2003 la Compagnie Styx Théâtre, désormais devenue la Compagnie du Théâtre NoNo. Il y joue dans : One Day 49, Cabaret NoNo, Entremets Entremots, Le Labyrinthe, Les NoNo sont à la rue, Les NoNo font leur cirque et BaroKKo.

Il enseigne au Cerisier, école d’acteurs internationale, créée par Serge Noyelle et Marion Coutris. Il y dirige notamment un atelier et une présentation d’Antigone de Sophocle.

Il anime l’atelier de théâtre amateur au Théâtre NoNo à Marseille sur les textes Exercices de Style de Queneau et Ubu roi d’Alfred Jarry.

Il met en scène la Chambre des yeux, extrait de l’Homme Jasmin de Unica Zürn, Shérazade (dégustation nomade) extraits de textes de J.-M. le Clézio et L’Homme à l’Envers, extraits du Richard III de Shakespeare.

Il est Willie dans Oh les beaux jours, créé en mai-juin 2013 au Théâtre NoNo. Et cette année, il joue dans En attendant Godot qui sera présenté au Théâtre en janvier-février 2020.

Marco Quesada est guitariste, compositeur, arrangeur et directeur musical. Ce musicien aux racines ibériques revendique un travail de transversalité nourri par ses multiples influences musicales.

Il a fait des études de guitare classique au Conservatoire de Champigny-sur-Marne et de jazz au CIM (Paris).

De 1990 à 1996, il participe comme interprète à des créations d’œuvres de musique contemporaine (opéra de Viktor Ulmann Der Kaiser von Atlantis avec l’ensemble 2E2M, direction Paul Mefano) puis un Concerto pour guitare électrique et orchestre symphonique de Patrice Fouillaud avec la Philarmonie de Lorraine, direction Jacques Houtmann (Arsenal de Metz).

A partir de 1992 il entreprend un travail d’écriture pour la scène et compose pour plusieurs compagnies de théâtre avant de devenir le « metteur en musique » phare des créations de Serge Noyelle, d’abord au théâtre de Chatillon puis à Marseille pour le Théâtre NoNo. C’est là qu’il confirme ses talents d’écriture et de direction pour grands orchestres avec notamment la création de BaroKKo, opéra baroque coproduit avec le théâtre de Perm en Russie.

Il a également travaillé avec des musiciens de Jazz tels que François Janneau, Jean-Jacques Milteau, Jeff Gardner, Chris Hayward… et accompagné artistes et musiciens d’univers différents : Romain Didier, René Aubry, James Germain, Rolando Faria…

Sa sensibilité pour les cultures du monde a donné naissance à plusieurs albums en l’occurrence « Faena » Buda Music, ce premier album qu’il réalise entièrement et dont il a composé et arrangé tous les thèmes. Ce disque sera l’ébauche d’une identité musicale qu’il ne cessera de faire évoluer en voyageant à travers les sonorités du monde et les courants contemporains du 20ème siècle.

Son étroite collaboration avec le chanteur haïtien James Germain confirmera ses partis pris artistiques et son aptitude à orchestrer les sons du monde avec modernité (albums «Assoto» Declic, et «Vilokan» création Théâtre des Cultures du Monde).

Les années 2000-2001 lui donneront l’opportunité de réaliser les Bandes Originales de documentaires pour des réalisateurs comme Xavier Villetard (Arte) et Jean-Christophe Klotz (France 2).

Il anime des ateliers de jazz/musique du monde qui se produisent régulièrement.

Flavio Franciulli est brésilien, comédien et acrobate aérien. Il a été formé en théâtre à l’Université du Rio de Janeiro (UniRio) et à l’École Nationale de Cirque de Rio de Janeiro. Il a également obtenu un diplôme de formateur de formateurs universitaires à l’Université du Rio de Janeiro (UniRio) avec la monographie « Laboratoire Acrobatique – Rapport Théâtre/Cirque ».

Après avoir travaillé plusieurs années au Brésil dans des projets de cirque et de théâtre, Pierrot Bidon le fait venir à Marseille pour plusieurs collaborations dont « Cirque da Madrugada » ou encore « Cirque Paradiso ».

Flavio a collaboré avec plusieurs autres compagnies comme la Compagnie 7ème Ciel, la Compagnie Archaos, la Compagnie Cahin-Caha, Luxor Spectacles, le Collectif des Sens, CirconsFlex, Ô Cirque, Luna Collectif, la Compagnie Jean-Jacques Sanchez, Generik Vapeur ou encore la Compagnie Willie Dorner.

Flavio est arrivé au Théâtre NoNo en 2009 lors d’une rencontre-stage entre l’équipe artistique du théâtre et plusieurs comédiens marseillais ; il n’a depuis jamais quitté les Non-No. Il a contribué à différents spectacles : « Les NoNo font leur cirque », « Des Sabots et des Ailes », « Cabaret NoNo », « Les NoNo sont à la rue », « Le Réveillon NoNo » , « BaroKKo » et « Entremets Entremots », entre autres événements artistiques.

 

Après un cursus d’accordéon au CRR d’Avignon et l’obtention d’une licence de droit en 2017, Rémy entre au CNRR de Marseille et perfectionne sa technique vocale auprès de la mezzo-soprano Magali Damonte, avec qui il continue de travailler aujourd’hui.

À 19 ans, le metteur en scène Serge Noyelle le repère et lui offre son premier rôle dans l’opéra contemporain « BaroKKo », créé au Théâtre Académique de Perm (Russie).

Il rejoint en 2018 la classe de chant de Mareike Schellenberger au CRR d’Aix-en-Provence auprès de laquelle il s’initie à la musique contemporaine, au lied et à la mélodie. Il reçoit notamment de Karine Deshayes en 2018, le prix « jeune espoir » du Centre Français de Promotion Lyrique lors du Concours International de la mélodie de Gordes, ainsi qu’un premier prix au concours international de chant de Marmande en 2019. Il collabore depuis à divers projets avec le chef de choeur Emmanuel Trenque, Concerto Soave, ainsi que le pianiste Yoann Pourre, avec lequel il aborde un répertoire plus romantique et contemporain, aux Musicales du Luberon, au Lavaux Classic Festival de Lausanne… Il se produit également avec l’ensemble « Aix Camerata » sous la direction de Jean-Philippe Dambreville depuis 2019.

Soucieux d’approfondir ses connaissances, sa technique et sa musicalité, il travaille cette année lors de master-classes, avec la pianiste et cheffe de chant Susan Manoff, Brigitte Balleys et la Soprano Sandrine Piau, avec laquelle il a pu donner un concert.

Au théâtre, depuis 30 ans, il participe aux spectacles de Serge Noyelle et Marion Coutris : Marathonnerre, Macbeth, Les Cerbères, Le Cabaret et le Cirque Nono…

Il a joué pendant 10 ans dans les créations du Théâtre 95 à Cergy-Pontoise.
 Il a également croisé les univers d’Elisabeth Chailloux, Anne-Laure Liégeois, Patrick Verschueren, Gilles Gleizes et Marie Monteganie.

Au cinéma et à la télévision il a tourné sous la direction de Nina Companeez, Vincent Varenque, Antoine de Caunes, Laurent Chouchan, Dominique Farrugia, Sam Kerman, Pierre Leccia …

Il enseigne le Hatha Yoga depuis l’an 2000.

Se destinant en premier lieu à l’enseignement des sciences physiques, c’est en 1999 à Caen qu’il rencontre le Papillon noir théâtre et Charly Venturini avec qui il travaillera 5 années en compagnie. Avec le Papillon noir, théâtre de corps et d’images, puisant sa théâtralité à travers un langage physique où la gestuelle révèle une poétique des corps et où le verbe, pour être transmis, doit être incarné, il s’adonnera à de nombreuses pratiques comme la danse, le chant et les arts martiaux.

C’est en 2004 qu’il intègre le collectif du Bazarnaom, avec qui il travaillera désormais en rue sur Radio Bazarnaom, ainsi que Joe Sature Et Ses Joyeux Osselets.

En 2006, il travaille sur Les Barbares avec Eric Lacascade et jouera à Avignon dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes. Entre 2000 et 2008, il sera le chanteur de nombreuses formations musicales dont Les hommes à tout faire.

C’est en 2008, à la création de Labyrinthe à Marseille, qu’il rencontre Serge Noyelle et Marion Coutris avec lesquels il choisit de travailler depuis lors, en intégrant l’équipe artistique permanente du théâtre NoNo comme acteur et assistant à la mise en scène. Il est comédien dans les spectacles Cabaret NoNo, Les NoNo font leur Cirque, Les NoNo sont à la rue, Les contes érotiques de Noël, Entremets-Entremots, Paroles de Chef,